Christ, le pain de vie

biblefoi" ... il rompit les pains, et les donna aux disciples, afin qu'ils les distribuassent à la foule (Marc 6:41). "

La multiplication des pains représente prophétiquement toute l’œuvre de rédemption du Père en faveur des hommes et rappelle clairement l'institution de la Sainte Cène. Par ce signe, Jésus cherche à ouvrir les yeux de la foule à une autre dimension. Lorsque le Seigneur Jésus brise  (rompt) ces pains, Il accomplit aux yeux de tous ce pourquoi Il était venu. Il veut montrer à tous qu’Il était lui, Christ, ce pain véritable, descendu du ciel comme le « pain de Dieu », « comme la manne céleste », afin de donner la vie au monde. Lorsque le rendez-vous de « Gethsémani » fut arrivé, le Père prit son Fils et le rompit entre Ses mains par la croix.  " Il a plu à l'Eternel de le briser par la souffrance (Esaïe 53 :10)."


Ensuite, Il le donna généreusement et gratuitement comme le pain de vie, à tous ceux et celles qui croiraient en Son nom. "Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif (Jean 6:35)." De génération en génération, des hommes et des femmes de toutes nations souffrent de malnutrition spirituelle. Des foules immenses ont soif de vérité et faim de découvrir le salut de Dieu sans en avoir conscience. Tel est le premier besoin de l’homme. Des foules et des foules ont cependant vécu dans leur vie le miracle de la multiplication du Pain de vie.


Christ est le pain de vie que tout disciple accompli doit apporter aux affamés de ce monde. Rien d’autre, pas de techniques religieuses, pas de grands discours, pas de nouvelles doctrines, tout cela c’est prendre le risque de travailler pour ce qui ne rassasie pas  (Esaïe 55:2). Christ est le pain de vie qu’il nous faut manger nous-mêmes et  « savourer » tous les jours de nos vies par la foi. Le Seigneur Jésus-Christ nous a appris à prier ainsi : " Donne-nous aujourd'hui Notre pain quotidien (Matthieu 6:11). "


Christ est devenu une nourriture spirituelle qui donne la vie éternelle, " Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle (Jean 6:54). " Satisfaire sa faim, donc manger, c’est venir à lui et étancher sa soif, donc boire, c’est croire en lui. Manger ainsi de ce pain, c’est trouver en lui sa profonde satisfaction spirituelle pour toujours et n’avoir plus jamais faim ni soif. " Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain (Jean 6:34)."

 

Frédéric

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir