Suprême appel

biblefoiSuprême appel

« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant (Romains 12:1). »
Avant les dons spirituels, avant les ministères, avant de conquérir le monde au nom de l'Évangile, avant d'envisager un service dans l'Eglise, avant toute chose, il y a un appel qui repose sur nos vies et qu’il nous faut vraiment percevoir avec les yeux de notre cœur :

    « Monte sur l'autel du sacrifice et de la consécration, offre toi, corps, âme et esprit, comme un sacrifice vivant. Mais pas en parole seulement, en actes et en vérité, par la grâce de notre Dieu. Et cela, tous les jours que Dieu te donne ! »

La base de notre offrande s’appuie sur Son droit ainsi que sur Son amour, au-delà de tout amour sentimental humain, et c'est un droit légal. Pour une offrande de cœur sans souillure, il nous faut absolument reconnaître ce droit légitime de Dieu sur nos vies.

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu (1 Corinthiens 6:19). »

Afin de pouvoir devenir « esclave de Dieu, » le Seigneur demande le don de notre vie toute entière, comme un vase, un temple, afin de devenir un membre de son propre corps : « donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice (Romains 6:13). » « Vous–mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, en vue d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus–Christ (1 Pierre 2:5). »

Considérons quelque peu la consécration des Lévites, au chapitre 8 du lévitique. Quelle solennité !  C’est un sujet extrêmement grave traité par Dieu, imaginé et mis en forme par Lui. L’homme ne semble présent que dans la mesure où il devient volontairement l’objet du sacrifice. Il ne lui est demandé que l’obéissance et l’adhésion à l’œuvre de son Dieu, sans rien changer et sans rien ajouter aux préceptes divins. Aujourd’hui, dans la pensée de Dieu, notre consécration sur l’autel du sacrifice doit revêtir le même caractère sérieux et majestueux qu’à l’époque des Lévites.

Remarquons encore comment Moïse va s’abandonner aux commandements de Dieu : « L'Eternel parla à Moïse, et dit.../...Moïse fit ce que l'Eternel lui avait ordonné.../...Moïse dit à l'assemblée: Voici ce que l'Eternel a ordonné de faire.../...comme l'Eternel l'avait ordonné à Moïse.../...comme l'Eternel l'avait ordonné à Moïse. »
Nous avons la même réaction chez l’apôtre Paul : « Tremblant et saisi d'effroi, il dit: Seigneur, que veux-tu que je fasse (Actes 9:5). » La main de l’homme ici ne peut être aux commandes, tels sont est la prière et l’état d’esprit de tous ceux et celles qui aspirent à un total abandon entre Ses mains.

Ce n’est pas un jeu de rôle, une parodie biblique, encore moins une espèce d’engouement théâtrale. L’offrande de nos vies est un projet divin, répondant à des exigences particulières, étrangères aux hommes d’Eglise. Seul Dieu doit être à l’origine de ce concept, seul Dieu a le pouvoir de le réaliser en nous, et seul Dieu a la possibilité de mener ce « sacerdoce » à bien.

Monter par lui-même sur l'autel est impossible à l'homme, il lui faut l'aide du Saint-Esprit. Il y a la part du chrétien, et ensuite Dieu fait la sienne. La part du chrétien est  d'être animée de cet esprit d’obéissance, sans retour possible, sans contestation, et sans déroger d’un iota à la Parole. Il doit aimer la vérité et la poursuivre obstinément. Impossible pour lui de se conformer au siècle présent, il cherche à être  transformé par le renouvellement de l'intelligence, afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Alors seulement le chemin de l’autel nous est montré, et c’est entièrement couvert par le sang de l’agneau que nous sommes introduits dans des profondeurs nouvelles.

La part du Seigneur Jésus-Christ sera de nous aider à nous installer sur l’autel, typifié par la croix. C’est par une œuvre de l’Esprit,  qu’une puissante et profonde identification avec Le Christ crucifié, se fera dans tout son être. Le chrétien désireux de s’offrir se verra inviter à se reconnaitre en Christ, à disparaître en Lui pour se retrouver dans Sa vie de résurrection. C’est cela, monter sur l’autel de la consécration, c’est cela s’offrir totalement comme un sacrifice vivant. C’est ne faire qu’un avec Christ, parce que cela se rapporte directement à Son œuvre en tant qu'holocauste. Et c’est cela qui nous rend agréable à Dieu.

Monter sur l’autel signifie expérimenter toute l’œuvre de la croix en Christ. S’offrir entièrement implique une mort à soi-même afin de ne plus chercher notre propre satisfaction mais celle de Celui qui nous a rachetés par Son sang. Un holocauste, c'est une offrande qui est complètement brûlée, qui disparait entièrement,  rien ne doit subsister, rien ne doit ternir le sacrifice. Le péché est dévoilé au plus profond des consciences et expié.
C’est en Lui et par Lui que nous pourrons  nous offrir, Jésus est le chemin ouvert par lequel nous expérimentons une vraie consécration. Nous acceptons le dépouillement des habits souillés de notre chair pour nous voir être revêtus d’un vêtement sacerdotal.

Lorsque cette offrande est régie selon les principes divins, alors seulement le feu peut descendre pour confirmer que l’offrande est acceptée. Car Dieu ne partagera pas sa gloire avec un homme, mais en tout point, c’est sur Son Christ régnant en nous qu’Il fera descendre son Esprit.  Si nous sommes devenus une même plante avec Lui, alors seulement nous bénéficierons  du même revêtement de puissance. Le feu fera de nous de véritables témoins de Jésus-Christ. Non pas d’une Eglise, d’un système, ou d’un groupe religieux, mais de la personne du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.
C’est cela le véritable appel que Dieu forme sur nos vies, le reste demeure très important et biblique, mais néanmoins secondaire : « Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle (Romains 6:16-26). »

Frères et sœurs, nous qui cherchons à rendre à Dieu un culte raisonnable, offrons-nous sans équivoque, à Celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons. Le feu du Saint-Esprit ne tardera pas alors à nous embraser pour Son unique gloire. Telle est  la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Frédéric

La révélation est source de victoire !

biblefoi

" Quand il n'y a pas de révélation, le peuple est sans frein (Proverbes 29:18)."

Il ne suffit pas d’entendre parler ou de lire les merveilles du Christ pour en vivre les réalités spirituelles ! Méfions-nous comme de la peste de cette chimère qui consiste à vouloir nous faire croire qu’il suffit de lire un verset pour en expérimenter ses vertus spirituelles. Il ne nous suffit pas de lire et de comprendre un tant soit peu le sacrifice de Jésus-Christ pour en vivre la victoire qui en découle. Il nous manque encore d’en obtenir la dynamique de Vie qu’il renferme. Il ne nous servira strictement à rien d’avoir été enseigné sur la victoire de la croix, si cette vérité n’est pas devenue « un »  avec nous même.

"  Faute de révélation prophétique, le peuple s’abandonne au désordre  (Rabbinat français-Proverbes 29:18). "  Quand il n’y a plus de révélation divine sur Le Seigneur Jésus-Christ, le peuple de Dieu s’abandonne inexorablement au désordre de la religion. Si " l’esprit de sagesse et de révélation (Éphésiens 1:17) " ne vivifie pas puissamment tout enseignement biblique, bien qu'il soit correct et très "évangélique", il manquera une complète valeur spirituelle pour une bonne construction spirituelle de l’Eglise. Non seulement le chrétien doit avoir le message bien compris dans son intelligence, en pensée et en sentiment, mais aussi et surtout en Vie et en expérience par l’Esprit de Dieu. Et cela, seule la révélation peut nous l'apporter, c'est un acte Divin, sinon, les désordres de la religion nous rattraperont tôt ou tard et donnera à notre cœur un parfum de  " pharisianisme ".

Dans tous les domaines de l’Eglise et de la vie des chrétiens, c'est une présentation vivante de Christ, nouvelle et céleste, dont nous avons le plus besoin. En face de toutes nos situations d’échec, la réaction de Dieu doit pouvoir se manifester tout à nouveau dans nos vies sous la forme d'une révélation nouvelle et détaillée de la personne de Son Fils et de ses vertus. " J'ai été crucifié avec Christ (Galates 2 : 20)." "... que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu'il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez.../... quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints (Éphésiens 1:17). "

De simples informations bibliques sur le Seigneur Jésus-Christ ne suffisent pas, nos yeux ont besoin d'être ouverts sur le Christ crucifié, ressuscité et glorifié. Trop de chrétiens sont encore courbés sous le poids des accusations du Diable, ils n’ont pas « vu » que Christ est leur justice et que lorsque Dieu les observe, c’est Son Fils qu’Il voit. Leur vie spirituelle est comme bloquée car leurs yeux ont besoin d'être ouverts afin de discerner que tous les péchés ont été déposés sur Christ et c'est seulement lorsque le Saint-Esprit nous aura révélé le prix que Dieu donne au Sang de Christ, que nous serons nous-mêmes au bénéfice de sa vertu, et que nous discernerons sa valeur inestimable pour nous.

D’autres ne savent pas que leur " vieil homme " a aussi été porté en Christ ; qu’à travers le voile déchiré, c'est-à-dire le corps du Seigneur, Dieu nous fait entrer dans le lieu saint, dans Son repos, dans la libération de notre " moi ". Dans la révélation de sa mort en Christ, le chrétien découvre enfin la fin de toutes solutions humaines, de toutes ressources de la chair, employées pour atteindre des buts spirituels. " J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis (Galates 2:20). " Ce n’est plus moi mais Christ, c’est cela la véritable victoire.

D’autres encore ne se sont pas vus assis avec Christ en résurrection dans les lieux célestes, ils n’entrent donc pas dans une expérience vivante du règne de Christ, notamment sur les puissances des ténèbres. [CITATION - Á la croix, Christ prit sur Lui toute la hiérarchie des puissances du mal. Il se laissa vaincre par elles et entrainer comme une victime jusque dans les abîmes les plus profonds de leur sinistre domaine. Puis, en raison de cette vie qui ne pouvait être retenu par les liens de la mort, Il se défit de ces principautés et de ces puissances, se fraya un chemin victorieux et fut leur conquérant. Par sa résurrection, Il est "au-dessus de toute domination et de toute autorité (Éphésiens 1 :21) "— " le Premier-né d'entre les morts (Colossiens 1 :18)", le Premier en même temps que le représentant de tous ceux qui sont appelés à s'identifier avec Lui. Nous nous rendons compte maintenant que le triomphe de son Corps, pour finir, sera la consommation de Apocalypse 12 :11, une victoire sur le système satanique et toute sa puissance, en raison de la vie du Seigneur ressuscité dont, le Corps est précisément animé (extrait du livre "En Christ" par T. Austin-Sparks).]

" Car moi, Je ne l'ai pas reçu de l’homme non plus, ni appris, mais par la révélation de Jésus Christ. (Galates 1 :12). " Paul a cherché directement auprès de Dieu une révélation profonde de l’Evangile. La " chair et le sang " (c'est à dire les hommes) ne peuvent nous emmener bien loin dans cette compréhension spirituelle. Il nous faut revenir à l’éclairage du Saint-Esprit, Il est le doigt de Dieu gravant la Parole de Vie sur notre cœur comme Il l’avait effectué sur les tables de pierres de Moise. C’est là que notre vie spirituelle sera bâtie sur le véritable roc, inébranlable, éternelle.

Frédéric

Notre guerre spirituelle

biblefoi" Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes (Éphésiens 6:12)."

" Le diable qui rôde autour de nous comme un lion rugissant cherchant qui dévorer (1 Pierre 5 :8-9), " et n’a qu’un seul objectif: s'opposer à l'œuvre de Dieu en nous et à travers nous. Pour cela, il mettra tout en œuvre pour manipuler le cœur du chrétien et y susciter l'incrédulité. C’est un adversaire  coriace dont la principale puissance réside dans le mensonge et la séduction. Il fera tout pour nous empêcher de passer à l’action, d'avancer plus loin en Christ, il nous incitera à rechercher notre petit confort personnel au lieu d’explorer profondément l'œuvre de Dieu. Il cherche à nous influencer de toutes les manières pour prendre le pouvoir sur nous, et nous détourner de la vérité sans que nous nous en rendions compte. Et l’Église l'aide à atteindre son but, lorsqu'elle ne recherche pas un éclairage divin sur  lui, sur  ses  façons d’œuvrer, et sur la manière de le chasser. Faute de cette précieuse compréhension, la majorité des enfants de Dieu ne font pas la guerre, une guerre sérieuse, incessante  à  l'armée  des  mauvais  esprits, en Christ !

Définition du mot manipulation : Action d'orienter la conduite de quelqu'un, d'un groupe dans le sens qu'on désire et sans qu'ils s'en rendent compte : La manipulation de l'opinion publique (Source: Larousse). Exercer une action plus ou moins occulte ou suspecte sur quelque chose pour la diriger à sa guise. (Source: CNRTL).

Lors de leur exploration de Canaan, les hommes que Moïse envoya pour parcourir le pays se sont laissés impressionner par ce qu’ils ont vu. Mais qui croyez-vous qui tirait les ficelles, " la chair et le sang " ? Les villes fortifiées, très grandes ? Les enfants d'Anak, les Amalécites,  les Héthiens, les Jébusiens et les Amoréens ? Les géants ? Pas du tout, mais plutôt " les dominations, les autorités, les princes de ce monde de ténèbres, les esprits méchants dans les lieux célestes, " aux commandes des pays de Canaan. Lorsque ces mêmes hommes firent leur rapport à Moïse et Aaron, ainsi qu'à toute l'assemblée (Nombres 13:26), ils ont transmis le venin mortel du serpent dont ils avaient été atteints. Le résultat a été effroyable : " les hommes qui y étaient allés avec lui dirent: Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple, car il est plus fort que nous (Nombres 13:31). " Impressionnés et séduis par les puissances ténébreuses, tous les enfants d'Israël murmurèrent contre Moïse et Aaron au point de vouloir nommer un chef, pour retourner en Egypte.

La conclusion de leur Dieu est terrible : "  ceux-là ne verront point le pays que j'ai juré à leurs pères de leur donner, tous ceux qui m'ont méprisé ne le verront point (Nombres 14:23). " Il est malheureusement navrant de constater que de nombreux chrétiens aujourd’hui ne distinguent pas d’avantage les agissements sournois du serpent contre leur âme. Comme le peuple et comme " Eve " dans le jardin, ils sont manipulés insidieusement au point de faire de mauvais choix dans leur vie. Ils ne sont pas exercés à lutter dans le monde spirituel parce qu’ils ne discernent pas l’enjeu du combat. Ils ne sont pas renforcés par les armes de Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Ils ne sont pas prêts pour la conquête de la terre promisse. " Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons (1 Timothée 4:1). " Il n’est pas dit qu’ils quitteront les églises, mais la foi. Le Fils de Dieu est paru afin de détruire les œuvres du diable, mais beaucoup sont incapables d’entrer dans cette victoire et de la manifester, ils restent alors dans un désert spirituel sans jamais trouver d’issue. D’une certaine manière, ils n’entrent pas dans l’œuvre de Dieu à cause de leur incrédulité et de leur mépris, endoctrinés par une fausse spiritualité. Ils récoltent ce qu’ils ont semé…

L’influence du serpent est insidieuse, sournoise, dissimulée derrière une pieuse sagesse terrestre qui nous fait prendre des décisions contraires à la véritable œuvre de Dieu. Il va s’acharner à agir sur nos pensées nuit et jour pour nous manipuler, et surtout en se dévoilant le moins possible  pour ne pas se faire démasquer. Lorsque Pierre va s’entendre dire du Seigneur : " Arrière de moi, Satan! Tu m'es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes (Matthieu 16:23), " la Parole de Dieu veut nous montrer ici combien il peut être facile pour le diable de produire un effet sur les pensées des chrétiens, même lorsqu’ils sont proches du Seigneur. Il est évident que déjà là, le prince de ce monde de ténèbres tentait une nouvelle fois de s’opposer à l’œuvre du Créateur à travers les hommes de son propre camp, cette foi-ci  cela concernait la croix. Mais Christ ne se laissera pas mystifier et va remporter la plus belle victoire que le monde ait portée.

Oh ! l’importance capitale de nous laisser vous et moi éclairer par l’Esprit de Dieu sur les séductions du diable, et sur la victoire du Seigneur sur toute la puissance des ténèbres, par la croix. Il y va de l’œuvre du Seigneur Jésus-Christ, qui veut conduire son peuple plus loin dans la conquête des régions enténébrées qui nous environnent, et continuer à exercer Son ministère de délivrance dans et par Son Eglise. Les dominations, les autorités, les princes de ce monde de ténèbres, les esprits méchants dans les lieux célestes, eux, continuent leur manigance inlassablement contre la lumière et la vérité, manipulant dans l’ombre un maximum d’hommes et de femmes dans le monde chrétien. Le diable les pousse à choisir malgré eux un état spirituel de tiédeur; ils ne vivent plus en Egypte mais pas non plus dans le combat spirituel de la terre promise, ils vivent dans un entre-deux  redoutable, un désert spirituel, un lieu qui ne contrarie pas les ténèbres mais Dieu. Beaucoup de chrétiens ne combattent plus le monde, ils s’y installent. Ils s'imaginent qu’ils n’ont qu’à s’asseoir sur les rives du Jourdain pendant que l’Eternel fait la conquête du pays à leur place !

Où sont les " Josué " et les " Caleb " qui ne veulent pas se laisser séduire par l’ennemi mais honorer leur responsabilité devant Dieu ? Les serviteurs qui veillent et prient afin de ne pas être séduits et de ne pas tomber dans la tentation ? (d’éviter ce combat spirituel) (Matthieu 26:41). Dieu cherche un peuple qui ne clochera plus des deux pieds, qui répondra  à un engagement précis, et qui ne se laissera pas impressionner par tous les " Goliath " de la terre car le monde entier est sous la puissance du malin. Leur seul mot d’ordre sera : " ne soyez point rebelles contre l'Eternel, et ne craignez point les gens de ce pays, car ils nous serviront de pâture, ils n'ont plus d'ombrage pour les couvrir, l'Eternel est avec nous, ne les craignez point ! (Nombres 14:9). " Notre Père  céleste veut chasser les puissances des ténèbres devant une Eglise de Jésus-Christ en marche, comme Il a chassé autrefois les nations du pays de Canaan devant le peuple d’Israël, mais pas sans nous !

Frédéric

Dieu veut nous surprendre !

biblefoi" ...il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai (Jean 16:7). "

En cet instant, les disciples ne comprennent pas les Paroles du Seigneur ni l’œuvre de Dieu qui est en passe de se réaliser. Ils sont focalisés sur le départ de Jésus, la tristesse a rempli leur cœur. Pourtant Il va leur dire la vérité, tous devraient s’en réjouir, mais cette vérité ne les affranchis pas parce qu’ils ne conçoivent pas l’œuvre de Dieu. Leur intelligence est comme aveuglée. Ils sont tous tournés sur eux-mêmes et sur leur pauvre interprétation des Paroles de Jésus-Christ.

Ces hommes essaient d'atteindre le Seigneur par leur jugement, ils se sont fait des tours de Babel et n'ont trouvé que confusion. Pour l’instant, leurs yeux spirituels sont comme voilés à la glorieuse œuvre Divine qui est sur le point d’arriver : La Pentecôte. Les disciples ne savaient pas que l’Eternel était « dans ce lieu » ; ils ne pouvaient s’imaginer qu’une prophétie Biblique devait et allait dans peu de temps s’accomplir sous leurs yeux,  bouleversant radicalement la terre des hommes et le monde spirituel: "... je répandrai mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions. Même sur les serviteurs et sur les servantes, dans ces jours-là, je répandrai mon esprit…/…Alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé (Joël: 2-28,29) (Actes 2:16-21). "

La Pentecôte, c'est le Royaume de Dieu qui  survient sur la terre, c'est  l’effusion de l’Esprit Saint, c’est être revêtu de la puissance d'en haut et immergé dans le Saint-Esprit (Luc 24:49) (Actes 1:5), ce qui va donner aux croyants de devenir à leur tour, porteurs du Verbe: " Debout, Jérusalem ! Resplendis ! Car voici ta lumière, et sur toi se lève la gloire du Seigneur. Tandis que les ténèbres s’étendent sur la terre et l’obscurité sur les peuples, sur toi se lève le Seigneur, et sa gloire sur toi paraît. Les nations marcheront à ta lumière et les rois à ta clarté naissante. Lève les yeux aux alentours et regarde : tous sont rassemblés, ils viennent à toi (Isaïe 60:1-4)." Nous assistons à la naissance de l’Eglise, épouse du Fils du Dieu Vivant et vrai. Une Eglise animée en son sein par le bras de Dieu lui-même : Le Saint-Esprit. C’est Lui qui apportera dans les cœurs le salut de Dieu ; Il est l’Esprit d'adoption.

Ami lecteur, tu es peut-être attristé toi aussi par les paroles d’un Evangile que tu ne comprends pas, un Evangile qui ne t’apporte pas grand-chose de bien épanouissant, quand bien même il serait la vérité. Tes pensées et tes réflexions  sont piètrement tournées vers toi-même et focalisées sur tes propres interprétations de l’œuvre de Dieu. Tes yeux sont comme voilés à "... la liberté de la gloire des enfants de Dieu (Romains 8:21)." Si tu as le sentiment que ton Sauveur est parti de ta vie, sache que c’est pour mieux te retrouver.

Sais-tu que tu es au bénéfice de la même bénédiction : L'Esprit-Saint survenant sur toi et en toi, l’Esprit de Pentecôte. C’est grâce à Lui que tu es enfant de Dieu, c’est grâce à Lui que tu goûteras à cette glorieuse liberté si tu te consacres entièrement à rechercher la Face de Dieu. Il veut ouvrir les yeux de ton cœur afin que tu puisses toi aussi contempler l’œuvre de Dieu pour ta vie. Plus tu vas demander à Dieu de laisser Son Esprit remplir le temple que tu es, plus tu seras imprégné de Ses pensées et de Ses vertus, plus tu t’apercevras que tu as été foncièrement édifié pour être une habitation de Dieu en Esprit. Grâce à Lui, un voile de devant les yeux te sera ôté pour que tu puisses voir briller la splendeur de l'Evangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu. Tu dois absolument t’évertuer à chercher pour ta propre vie, et sans relâchement, l’accomplissement de la prophétie de Joël, elle est présente et créée pour ta vie mais tu ne le sais pas, tu ne la voies pas. Le Seigneur veut te plonger en Lui pour Sa et ta plus grande satisfaction : "Or, le Seigneur c'est l'Esprit; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté (2 Corinthiens 3:17)."

Du jour de la Pentecôte à aujourd’hui, le Saint-Esprit est intimement mandaté pour vivifier la vie de chaque croyant et édifier l’Église de Jésus-Christ : " ...il vous est avantageux que je m'en aille… si je m'en vais, je vous l'enverrai. "  Vivre sa vie chrétienne sans la puissance de l’Esprit-Saint renouvelée est aussi absurde que de vouloir gravir l'Everest sans matériel d'alpinisme, et pourtant, n’est- ce pas la cause de nos nombreux découragements ?

"quand il sera venu, il te convaincra...il te conduira dans toute la vérité...il ne te parlera pas de lui-même, mais il te dira tout ce qu'il aura entendu et il t'annoncera les choses à venir.…tout ce que le Père a, est à Christ, alors Il Le glorifiera dans ta vie, parce il prendra de ce qui est à Christ, et te l'annoncera...ta tristesse se changera en joie...tu es maintenant dans la tristesse; mais par l'Esprit Saint, ton cœur se réjouira, et nul ne te ravira ta joie...jusqu'à présent tu n'as rien demandé en mon nom dans ce sens. Demande la plénitude de Son Esprit, et tu recevras au delà de ton imagination, afin que ta joie soit parfaite… (Jean 16)."

Toi aussi tu pourras alors proclamer de tout ton cœur : Certainement, " l'Éternel est en ce lieu, et moi, je ne le savais pas (Genèse 28:16)." Dieu est souvent là où on ne l’attend pas. Il n'est pas nécessairement là où on le voudrait, où on le croit.  L’Eternel est le Dieu qui nous surprendra toujours parce qu’il oeuvre toujours au-delà de nos attentes, au-delà de nos imaginations, et même au-delà de nos rêves. Prépare-toi à ce qu’Il détruise tes tours de Babel pour y construire Son temple…"Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent  (Luc 11: 11-13)."

Frédéric