Diverses infos

 

 

À  propos  du  mariage  homosexuel  et  de  l'  homoparentalité 

logo fnadf

Prise de position des Assemblées de Dieu de France
à propos des projets de lois
sur le mariage homosexuel et l'homoparentalité

  Version PDF  
logo unadf 2010

Écrit par Bureau national des Assemblées de Dieu de France Jeudi, 13 Septembre 2012 13:02

Il existe, depuis la Création, une différence biologique entre l'homme et la femme. L'identité sexuelle masculine et féminine est le socle intemporel qui fonde le couple, permet le mariage, la procréation et la famille. Nous considérons que la remise en cause de ce modèle universel, qui nous est présentée comme une évolution de la société, s'apparente plutôt à une quête du culte de l'individualisme et de l'hédonisme ; nous ajoutons que « la liberté individuelle des adultes ne peut concurrencer le droit de l'enfant d'avoir un père et une mère

Nous estimons, de ce fait, que cette remise en cause ne représente pas un progrès mais plutôt un danger pour notre civilisation et les générations futures. Le contexte et les moeurs sociales de la société française ont subi de profonds changements qui ont fragilisé la structure familiale, provoqué l'augmentation des divorces et entraîné la multiplication des familles monoparentales, source fréquente de souffrances subies par les parents et par les enfants.

 

Les Assemblées de Dieu de France ont toujours été sensibles à ce rétrécissement du tissu familial, et ne restent pas indifférentes aujourd'hui, à ces projets de lois concernant le mariage homosexuel et l'homoparentalité. Leur position ne suit pas les fluctuations des opinions publiques puisque les Eglises sont différentes de la société laïque par nature et par doctrine. Les Assemblées de Dieu de France précisent que leur position éthique ne s'inspire, ni d'idéologie d'outre-Atlantique, ni de celle d'un parti politique quelconque, ni d'une autre religion, vu la diversité sociale de leurs membres et la variété de leurs sensibilités.

 

Pour solutionner les problèmes concernant la famille, notre fédération d’Églises préfère encourager la promotion d'autres politiques familiales et sociales prioritaires (protection de l'enfance et de la petite enfance, accompagnement du grand âge et des familles déstructurées), plutôt que d'inventer de nouvelles formes de parentalité qui bouleverseraient l'équilibre fragile de notre société.

 

Face à ce projet qui aboutirait à une déconstruction du modèle familial, les Assemblées de Dieu tiennent à rappeler les valeurs bibliques, dont la pertinence ne saurait être remise en cause, valeurs qui défendent le modèle du mariage hétérosexuel dans la fidélité et le modèle parental d'un père et d'une mère. De par leur doctrine, elles restent fermement attachées au respect des valeurs éthiques bibliques qu’elles expriment clairement dans le premier point de leur théologie où la Bible est présentée comme « la règle infaillible de la foi et de la conduite de l’Assemblée en général et du chrétien en particulier » (2).

 

Une fois cette prise de position clairement établie, nous tenons à spécifier que nous condamnons, sans équivoque, les violences et les agressions faites aux homosexuels sous quelque forme que ce soit, et ne saurions, de ce fait, être qualifiés «d'homophobes» ; par contre, nous ne pouvons cautionner un mode de vie contraire aux normes bibliques qui définissent les bases de la vie chrétienne.

 

Si ces projets de lois étaient adoptés par l'Assemblée Nationale, les Assemblées de Dieu de France déclarent qu'elles ne reconnaîtront pas le mariage homosexuel et que leurs pasteurs ne célèbreront pas le mariage religieux de deux personnes du même sexe. Les Assemblées de Dieu de France, à l’exemple de Jésus-Christ et de l'enseignement des Evangiles, encouragent la compassion et l'accueil de tout être humain mais elles défendent le modèle inégalable de la cellule familiale composée du père, de la mère et de l'enfant.

Le bureau national des Assemblées de Dieu de France.
Contact : Thierry LE GALL
Directeur de la Communication des Assemblées de Dieu de France
06 43 56 79 16 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.